Essai photographique
sur les traces de Henry David Thoreau

Looking
for
Walden

La rencontre de Dan Ramaën avec la pensée d’Henry David Thoreau, et plus particulièrement avec le texte Walden ou la vie dans les bois, a été jalonnée de plusieurs rendez-vous jusqu’à ce projet.
Un voyage où, après avoir fouler les rives de l’étang où H. D. Thoreau a vécu pendant plus de deux ans pour ecrire son œuvre majeure, il a entrepris un « road trip » entre le Massachussetts et la Louisiane en quête de l’esprit du philosophe.
Comme une évidence, les mots ont profondément résonné avec ce que ses images recèlent depuis toujours : quel que soit le sujet ou le lieu, il explore la matière à la recherche de l’essentiel en convoquant sa part « d’animal, de végétal, de minéral ».
Traduction de son rapport au temps, aux êtres et à la nature, les images de cet essai photographique, comme toutes celles qu’il réalise, reflètent cette obsession latente.


Ophélie Petit
Responsable Arts Visuels, La Commanderie/SQY




Habiter Walden

Habiter ici
À Walden
Dans cette immensité
Secrète et commune
Dans ces visages
D’arbres et d’écorces
De pierre et d’eaux

Habiter ici
Au cœur du monde
Dans les traces d’une autre vie
Possible
Plus silencieuse
Plus attentive
Que la nôtre

Habiter Walden
S’y reposer
S’y retrouver
À l’écart des massacres
Et des saccages quotidiens
Apprendre
À écouter autrement
Les êtres
Le fourmillement du vivant

Apprendre à se taire
À ne pas avoir de réponse
À ne pas toujours tenir
Saisir
Mordre
Dévaster
Dominer
Soumettre
Prévoir
Compter
Dire Ceci est à moi
Habiter Walden
Être blessé
Par la beauté sauvage
Par la beauté des plantes et des lacs
Des bestioles et des courants
Par la beauté
Des montagnes et des rivières sans fin
Laisser la beauté advenir
S’abandonner des journées entières
Des années
Dans un rayon de soleil

Dans la rumeur calme des forêts millénaires
Laisser le monde nous traverser
Être désarmé
Accepter la mort
L’éphémère
Cet enchevêtrement
Dont chaque vie est faite
Nous situant à la fois en nous
Et en dehors de nous

Habiter Walden
Walden
Looking for Walden
Ce lieu
Dans les photos de Dan Ramaën
Qui existe à la fois en nous
Et à l’extérieur
Qu’on ne prend pas le temps de voir
Qu’on ne voit plus
Qu’on oublie
Toujours présent
Constamment menacé
Ce Walden intérieur
Qui nous est ici rendu
Avec délicatesse et puissance
Qui nous dit
Que nous pouvons être au monde
Que nous pouvons y retourner
Maintenant
Et qu’être ici est magnifique

Samuel Gallet
Novembre 2020



WALDEN POND /diaporama
Musique : Malik Soarès





Exposition au TSQY
Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines Scène Nationale, 2020


Verrière intérieure,
tirage sur film dépoli, 8.4 x 7.4 m